Échos ruraux

Mis à jour : 1 déc. 2019


Vu au Théâtre du Train bleu dans le cadre du Festival OFF d'Avignon 2019 - de et mis en scène par Mélanie Charvy et Milie Duyé - avec Aurore Bourgois Demachy, Charles Dunnet, Clémentine Lamothe, Virginie Ruth Josph, Aurélien Pawloff, Romain Picquart et Loris Reynaert - (c) Compagnie les Entichés

Synopsis copier-coller

Un village, quelque part en France. Thomas, jeune éleveur, fait face au décès soudain de son père. Sa soeur, partie depuis des années à Paris, refait surface. Mais le père avait de nombreuses dettes qui menacent la survie de l'exploitation. La fratrie est clivée, le dialogue quasi impossible. Pourtant il faut rapidement trouver des solutions, et pour sauver l’exploitation, toute la commune va s'engager. À travers un drame familial, c'est l’état de la politique vis-à-vis des communes rurales. Au croisement du théâtre documentaire, de la fiction et du théâtre politique.

Alors ?

La genèse du projet "Échos ruraux" vient du questionnement "pourquoi le Front national arrive-t-il en tête au 1er tour de la dernière élection présidentielle ?". Vendu comme un théâtre politique et documentaire, avec une écriture de plateau, je ne cache pas que j'ai eu des craintes de voir un spectacle prêt-à-penser. Quand une question aussi orientée est posée, la réponse serait de démontrer que "regardez comme ils ont tort et rien compris !". Toutefois... documentaire, premièrement, car les comédiens ont parcouru le territoire du Cher pendant 4 semaines à la rencontre de ses habitants. Politique, deuxièmement, car la récolte des informations sur le terrain leur a permis de nourrir un spectacle engagé pour faire comprendre notamment le décalage entre la politique au niveau local et la politique nationale. Cette expérience offre un spectacle ayant une troisième caractéristique : une très belle fiction. C'est un pari entièrement réussi. Le spectacle débute avec l'enterrement du pauvre André Vacquet. Les deux enfants héritent de ses trois emprunts, qu'il peinait à rembourser. On suit l'histoire de cette famille, du village et de l'exploitation à travers les problématiques locales : quels services publics restent présents ? Quelques uns tentent de trouver des solutions avec peu de moyens. Comment résoudre le problème du désert médical ? Faut-il ainsi accepter qu'un professionnel non-Français s'établisse ? Ce que l'on pourrait facilement appeler "une vie de bouseux" est en réalité riche d'enseignements. La loyauté de ces personnes à leur terre est particulièrement touchante et un sacré pied de nez au discours dominant. Les jeunes comédiens jouent avec beaucoup de précision, certains ayant plusieurs rôles. Ce spectacle est à la fois revigorant et révoltant. La fin de la pièce est tout simplement extraordinaire. Sans en dévoiler plus, toute la salle du Théâtre du Train Bleu était debout à applaudir... Chapeau.

La Compagnie Les Entichés, créée en juin 2013, s'est fixée trois lignes directrices pour leurs créations : l'écriture contemporaine, l'engagement artistique à travers une réflexion sur des questions de société et l'ouverture culturelle pour tous en amenant le théâtre dans d'autres lieux afin de permettre au public défavorisé d'avoir un accès à la culture.