La machine de Turing

Mis à jour : 1 déc. 2019


Théâtre Michel - de Benoît Solès - mis en scène par Tristan Petitgirard - avec Benoît Solès et Amaury de Crayencour - (c) Fabienne Rappeneau

Synopsis copier-coller

À l’hiver 1952, suite au cambriolage de son domicile, le professeur Turing porte plainte au commissariat de Manchester. Avec son allure peu conventionnelle, Turing n’est pas pris au sérieux par le sergent enquêteur Ross. Mais, toujours sous surveillance, la présence d’Alan Turing dans ce poste de police n’échappe pas au Général Menzies, pour lequel il a travaillé pendant la guerre. L’interrogatoire du sergent Ross va alors prendre une toute autre tournure…  

Alors ?

C'est l'histoire d'un génie qui court. C'est une histoire de rigueur et de créativité, de silence et de solitude. Beaucoup de solitude. Dans sa tête, l'homme résout des problèmes mathématiques. Les chiffres le rassurent, le réconfortent bien plus que des poupées ou des ours en peluche. Peut-être que quelque chose ne tourne pas rond chez lui, mais il est attachant. Il est plus à l'aise avec une machine, celle qui pense, plutôt qu'avec les êtres humains. Il met plus de temps à parler qu'à calculer. Malheureusement pour lui, "la vie n'est pas une équation". Il s'appelle Alan Turing. Soldat britannique de l'ombre, il a su décrypter la machine Enigma utilisée par les armées allemandes durant la Seconde guerre mondiale. Il a révolutionné les mathématiques et l'informatique. Benoît Solès, qui a écrit et joue le rôle de cet homme "baroque", met en lumière ce destin pas commun. La pièce résout toutes les inconnues : son rôle durant la guerre, son homosexualité, son handicap et ses souffrances. Historique, ludique et sentimental, il n'y a là aucun mystère pour passer une bonne soirée !  


La petite phrase

"Après tout, chaque roi a besoin d'un fou"


Contre-indication

  • Vou-vou-vous eeen-en-en ss...sou...souffrez ;

  • La sorcière de Blanche-Neige a hanté toutes vos nuits.