La petite sirène

Mis à jour : 1 déc. 2019


Comédie-Française - jusqu'au 6 janvier 2019 - d'après Hans Christian Andersen - adapté et mis en scène par Géraldine Martineau - avec Jérôme Pouly, Adeline d'Hermy, Danièle Lebrun, Claire de La Rüe du Can et Julien Frison

Synopsis copier-coller

« Demain enfin... » Curieuse et rêveuse, la Petite Sirène attend depuis longtemps le jour de son quinzième anniversaire. Comme ses sœurs avant elle, elle pourra selon la tradition s’éloigner de son palais du fond des mers et aller découvrir les beautés du monde terrestre qu’on lui a tant contées. Parce que le lendemain une tempête éclate, elle se retrouve témoin de la noyade d’un jeune homme. Elle le reconduit jusqu’au rivage, son chant le ramène à la vie. Et elle disparaît aussitôt... C’est ainsi que débutent les aventures du « petit plancton » – comme la surnomme sa grand-mère – tombée amoureuse de l’inconnu, assez intrépide pour accepter le pacte que lui propose la Sorcière des mers : de magnifiques jambes agiles en échange de sa voix, ne plus jamais revoir les siens et, si le Prince devait en épouser une autre, elle se transformerait en écume.

Alors ?

Un milieu féerique, tout en profondeur souligné par les cordages pailletés. La petite sirène se balance, en suspension, elle est sous l'océan. Elle n'a jamais été aussi proche de ses 15 ans : traditionnellement, les filles de cet âge sont autorisées à aller contempler la terre, le monde des humains. Malgré la tempête, elle remonte à la surface. Elle sauvera un homme, le fameux prince, de la noyade. Elle a franchi un cap. Elle pactise avec le diable - donne sa voix et perd sa langue - pour pouvoir y retourner et séduire celui qui occupe toutes ses pensées. 

Le spectacle est à destination des enfants. Un programme leur est spécialement donné, ce qui n'est pas pour déplaire aux adultes... Oeuvre connue du grand public sous forme du dessin animé de Walt Disney, la Comédie-Française interprète l'oeuvre de façon bien plus dramatique et poétique. Point de chansonnette poussée par le crabe Sébastien, mais des chants aériens divins (Judith Chemla). Point de petite sirène à la chevelure rouge sang mais une créature aux yeux on ne peut plus pétillants. Adeline d'Hermy, avec sa grâce et sa voix enfantine, est tout simplement parfaite pour ce rôle. Les enfants s'esclaffent plusieurs fois grâce à des techniques infaillibles. Chacun sa voie, entre terre, mer et ciel 

La petite phrase 

"Si je pouvais pleurer, mes larmes couleraient" 

Contre-indication

- Comment ça Ariel ne se marie pas avec le prince à la fin de l'histoire !? 

- Jamais vous ne donnerez votre langue.


Pour étaler la confiture 

La légende des sirènes serait née d'une confusion avec des mammifères marins : les lamantins. On retiendra que le surnom de ces derniers est "vache des mers". Moins glamour.