Providence

Mis à jour : 26 nov. 2019


Les déchargeurs - jusqu'au 12 mai 2018 - de Neil LaBute - mis en scène par Pierre Laville - avec Xavier Gallais et Marie-Christine Letort

Synopsis Copier-Coller

Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 à New York, un couple illégitime tente de profiter du chaos pour disparaître, changer d’état civil et vivre une nouvelle vie. L’homme, marié, deux enfants, a choisi d’aller rejoindre la femme qu’il aime plutôt que de se rendre à son travail dans l’une des tours. Ils se confrontent à cette tentation (tentative) de disparition fortuite plongés dans le chaos que vit leur pays, sinon dans le trouble que les événements ne manqueront pas de provoquer dans leur relation.

Alors ?

Providence ou quand les attentats du 11 septembre deviennent un prétexte pour parler cul, rupture et fantasme au boulot. Je ne m'y attendais pas et c'était une mauvaise surprise de tomber sur une histoire banale à un moment exceptionnel sur un couple adultérin qui n'a pas grand chose à se dire. Ils sont face à un dilemme mais batifolent et papotent de leurs petits problèmes d'égo : moi, moi, moi et les petits disparus du World Trade Center. Le retournement de situation sauve des hécatombes et on apprécie uniquement le jeu des comédiens quand ils ne se retournent pas eux-mêmes pour faire des rugissements de désirs assez importuns.


La petite phrase

"Tu aimes baiser ta chef mais tu ne te demandes pas si ta chef aime te baiser" (!)


Conseil

Prenez-en note.