Véro 1ère, reine d'Angleterre

Mis à jour : 1 déc. 2019


Théâtre de Dijon Bourgogne - jusqu'au 29 septembre 2018 - de Gabor Rassov - mis en scène par Philippe Nicolle - un événement 26000 couverts

Synopsis copier-coller

Halle 38, il y a là une baraque foraine et quelques caravanes : ce sont les Mélodrames Stutman ! L’une des dernières familles du théâtre de foire présente son plus grand succès : le destin de Véronique, qui n’osait se rêver gérante de Franprix et finit Reine d’Angleterre, décapitée. De villes en villages, la famille Stutman traîne sa remorque et ses casseroles : une mère autoritaire portée sur la bouteille, un père violent et cabot, deux fils monstrueux, des cousins louches et une jeune-fille mère, un peu toxico, qui incarne Véro. Dans les coulisses, ça suinte. Comme toujours chez Les 26 000, on ne sait ni le vrai ni le faux. La troupe dijonnaise retrouve ici Gabor Rassov – auteur de Jacques et Mylène et de À bien y réfléchir… – à qui elle commande pour la première fois un texte préalable, une histoire rocambolesque avec larmes, sang, massacres, merveilles, frissons, stupeur et tremblement. Il y a longtemps que la bande n’avait été faire un tour dehors, jouer dans la rue. En retrouvant le plein air, elle bouscule toujours autant les codes de la représentation et bascule dans une fable en trompe-l’œil, une attraction théâtrale et musicale où la morale masque la perversité à grand renfort d’illusion et de magie. Dans l’esprit des Tournées Fournel, Les 26 000 renouent avec les fondamentaux du divertissement populaire : mélodrame, buvette et barbapapa.

Alors ?

Théâtre en plein air, le spectateur ne doit pas se méprendre sur le lieu. Vous allez bien assister à une représentation de théâtre, même s'il y a une joyeuse ambiance de fête foraine : des caravanes, des tentes blanches, un tapis pour s'assoir par terre, des bancs rouges de cirque, de la bière, du vin, des gens qui fument dans les gradins, des sucettes et des barbes à papa "bio" (!). La scène est petite, elle clignote pour souligner qu'elle sera l'attraction de la soirée : "les mélodrames de Stutman", peut-on lire. C'est le moins que l'on puisse dire. "Vive Véro, Vive la reine d'Angleterre !" avant d'entendre les comédiens l'acclamer, Véronique devra affronter bien des péripéties. De son petit studio minable, à la promesse d'aller manger une fois par mois dans une crêperie, des coups de son mari, à la promesse d'un héritage venant de la propriétaire de tous les couteaux, de tous les chocolats, de sa tentative de suicide, à la promesse de devenir reine d'Angleterre... Véronique, véritable chat noir connaît les tréfonds et touche du doigt l'opulence. Connaitra-t-elle finalement le bonheur ? Ce n'est plus la question qu'on se pose mais simplement comment la mort va-t-elle frapper à sa porte. Totalement décapant et délirant.


Prérequis

Vous n'êtes ni une mauviette, ni un indécis


La petite phrase

"Ah bonheur, me voilà !"


Contre-indication

Votre destin est mortel